J'ai suivi une masterclass sur l'hyperdépendance


Masterclass hyperdépendance

J’ai décidé de partager avec vous les coulisses d’un des aspects fondamentaux de mon métier: la formation continue.


Je vous parle aujourd’hui de la masterclass que j’ai suivie chez Animautopia auprès d’Emilie Dumoulin, comportementaliste spécialiste du chat.


------------------


C’est quoi une masterclass? C’est un cours de perfectionnement à l’occasion duquel un professionnel expert dans son domaine partage son expérience. L’idée est en général d’aborder en profondeur un sujet bien précis.


Pourquoi suivre une masterclass? L’objectif est de mettre à jour ses connaissances et d’enrichir ses compétences, un aspect évidemment essentiel dans mon métier, en bénéficiant de l’expertise d’un professionnel qui partage ses années d’expérience sur le terrain via des études de cas concrets, mais aussi de découvrir parfois des approches et méthodes différentes.


Quel était le thème de cette masterclass? Nous avons abordé dans cette masterclass les problématiques qui peuvent survenir dans le cadre de la relation humain-chat, et notamment le sujet de l’hyperdépendance.


L'hyperdépendance chez le chat

C’est quoi l’hyperdépendance?

L’hyperdépendance est le résultat d’une relation déséquilibrée, extrême, entre l’humain et son chat. C’est souvent à l’occasion de problématiques diverses (éliminations hors litières, miaulements insistants, conduites agressives, léchages excessifs…) que nous découvrons au cours de la consultation que le chat ressent un mal-être lié à cette relation trop fusionnelle.


Comment se crée le déséquilibre?

Plusieurs éléments dans le passé du chat peuvent induire une disposition à devenir très dépendant de son humain – c’est notamment le cas d'un sevrage affectif et éducatif précoce, souvent source d'une gestion émotionnelle plus difficile.


De son côté, l’humain peut, bien souvent sans le vouloir, renforcer une dépendance en encourageant certains comportements, en sollicitant son chat trop souvent, en projetant sur lui via un biais cognitif anthropomorphique des attentes et besoins humains qui ne sont pas propres à son espèce et peuvent être en inadéquation avec sa nature solitaire.

Des facteurs environnementaux, comme un milieu hypostimulant, peuvent dans ce cadre constituer des facteurs aggravants dans la mesure où l'humain devient pour le chat la seule source de stimulation.


Mais je vous rassure : il existe des solutions pour rééquilibrer cette relation!


Comment gérer l'hyperdépendance ? L'idée va être de travailler à rétablir une relation saine, équilibrée, dans laquelle le chat pourra s'épanouir dans le respect de ses besoins éthologiques, mais aussi de son intégrité physique et émotionnelle.


Aimer moins ? Non, aimer mieux ! Loin de mettre en péril l'amour, le lien qui unit le chat à son humain, les solutions proposées visent à redonner à chacun sa juste place dans la relation.


Si vous avez le moindre doute sur la relation qui vous unit à votre chat, ou si vous rencontrez certaines des problématiques que j'ai évoquées, n'hésitez pas à vous faire accompagner par un comportementaliste.