top of page

Et si c'était de la peur? Un autre regard sur les comportements menaçants et agressifs chez le chat.


La peur chez le chat

J'ai décidé de vous parler aujourd'hui d'un sujet qui me touche particulièrement, en lien avec des consultations que j’ai effectuées ces dernières semaines.


J'ai en effet été surprise par le nombre de mauvais conseils qui peuvent être donnés à des personnes qui se retrouvent en difficulté face à des conduites menaçantes ou agressives de leur chat… des conseils pouvant malheureusement mener à des issues parfois tragiques. Il me tenait donc à cœur de réagir.


Si de plus en plus de personnes s'intéressent à son fonctionnement et à son bien-être, notre petit compagnon félin reste finalement peu connu et mal compris, un animal énigmatique dont il n'est pas toujours facile de déchiffrer les modes de communication ou l'état émotionnel... un mystère, quoi!


Un comportement menaçant ou agressif chez le chat peut ainsi facilement être mal interprété.


  • On dira à tort que le chat veut s'imposer, marquer son territoire, montrer qui est le chef à la maison...

  • On le qualifiera de caractériel, de méchant, de dominant...

  • On parlera de "syndrome du tigre", cette fameuse étiquette fourre-tout qui a bon dos mais aucune existence éthologique! (et sur laquelle je reviendrai justement à l'occasion d'un futur article).

  • On dira même dans certains cas que le chat est devenu "fou", qu'il est "irrécupérable", qu'il n'y a plus rien à faire, qu'il faut l'abandonner voire l'euthanasier!


Vous avez du mal à y croire ?

Ce sont pourtant des choses que j'entends régulièrement dans ma pratique. 😥


De ces analyse erronées découlent souvent de très mauvais conseils consistant à ne pas "se laisser faire".


Les conseils à ne pas suivre en cas d'agressivité de votre chat

Crier

Vaporiser de l'eau sur le chat

Le plaquer au sol

Le prendre par la peau du cou

Le menacer avec un balai

Lui donner une tape sur le nez

L'enfermer dans les toilettes

Le priver de nourriture...


Des recommandations qui, au-delà de ne ne pas être éthiques, ne reposent sur aucune réalité éthologique et surtout aucune compréhension de ce qui se joue dans certaines des situations qui peuvent amener le chat à se montrer menaçant ou agressif.


La peur chez le chat by Opie

Et si ce qui se jouait était en réalité... de la peur?


Attention : les conduites agressives peuvent avoir de nombreuses causes, mais celles dont je parle aujourd'hui et pour lesquelles ces conseils ont été donnés étaient toutes liées à une peur.


Un chat qui feule ou grogne ne cherche pas à vous "dominer": il exprime à sa manière féline un inconfort, une crainte, un besoin de mettre l'autre à distance.


Les différentes causes possibles de la peur chez le chat

De nombreux éléments sont susceptibles de provoquer une peur chez le chat, qui réagira différemment et avec une intensité variable en fonction de son profil, de son tempérament, de son vécu...


Un bruit soudain, des travaux à la maison, un nouvel appareil ménager, le passage d'un élément effrayant devant la fenêtre, un invité qui a pu sembler menaçant, un réveil surprise, une bagarre avec un chat du voisinage...


Tous ces événements peuvent, à juste titre, susciter une émotion négative très intense chez votre chat. Il lui faudra alors un certain temps pour s'apaiser et retrouver son équilibre émotionnel.


Dès lors, toute menace ou punition ne pourra qu'envenimer la situation et rendre ce retour au calme plus difficile .


Imaginez : vous venez de vivre une grosse frayeur, votre cœur bat la chamade, vos mains tremblent, vous avez du mal à respirer... N'auriez-vous pas besoin d'un peu de temps pour vous calmer? Des cris et des réprimandes aideraient-ils à vous apaiser?


Si votre chat a peur, toute menace ou punition ne fera qu'envenimer la situation

Si on était à côté de lui quand notre chat a eu peur, il pourra parfois être amené à nous attaquer (ou à attaquer d'autres animaux du foyer) : il s'agit alors de ce qu'on appelle une "agression redirigée". Cette attaque ne sera en réalité pas dirigée contre vous (ou votre autre chat), elle sera liée à une émotion négative très forte qui s'exprimera sous la forme d'une réaction de survie instinctive.


Le chat pourra aussi attaquer en cas de peur s'il se sent acculé, s'il n'a pas de possibilité de fuir ou de se cacher, si on ne respecte pas son besoin de temps et de distance.


MAIS il ne s'agira jamais et en aucun cas de dominance ou de "méchanceté".


Ce comportement serait dans ce cadre adaptatif, naturel et NORMAL face à une situation qui le met en grande difficulté.


Comprendre avant d'agir est donc primordial dans ce type de contexte.

 

Comment reconnaître la peur chez le chat?

Comment reconnaître la peur chez le chat ?

En situation de peur, on pourra noter une position ramassée, une piloérection, des oreilles plaquées en arrière, des pupilles dilatées, la queue basse, voire rabattue sous le corps... Dans certains cas plus extrêmes, le chat pourra même uriner ou déféquer face au stress provoqué par la situation.

 

Je comprends parfaitement qu'il ne soit pas toujours facile, en fonction des situations, de déchiffrer l'état émotionnel de notre chat. En outre, un chat qui attaque peut être très impressionnant, et lorsque notre adorable petit Gribouille se met tout d'un coup à se montrer agressif envers nous pour des raisons que nous n'arrivons pas toujours à identifier, cela peut évidemment être perturbant, et même effrayant.


Dès lors, il est compréhensible que l'on soit prêt à écouter tout conseil pour sortir de cette situation déstabilisante et qui peut sembler inextricable.


Mais suivre de mauvais conseils ne pourra qu'envenimer la situation, et rendre la relation de confiance d’autant plus difficile à restaurer de part et d’autre...


...amenant parfois certaines personnes, démunies et se sentant dans l’impasse, à envisager des décisions crève-cœur comme l’abandon, le replacement, voire l’euthanasie.😿


Je souhaite donc ici vous rassurer: il y a toujours une explication à une conduite agressive. S'il s'agit de peur, comme je l'ai abordé dans cet article, sachez que ce type de situation peut bien souvent être désamorcée rapidement si on comprend le fonctionnement du chat, qu'on respecte ses besoins et que l'on adopte les bonnes attitudes – et ce, je le précise, quelle que soit l'intensité ou la violence des attaques.


Dans ce genre de cas, je ne saurais que vous conseiller de vous assurer en premier lieu que le comportement de votre chat n'a pas de cause médicale en vous rendant chez le vétérinaire, et de faire appel à un professionnel du comportement qui saura vous aider à comprendre votre petit compagnon et vous guider vers l'apaisement. 💚


Je vous livre ici deux récents témoignages en lien avec les problématiques évoquées dans cet article, qui je l'espère contribueront à vous encourager à faire cette démarche si vous vous retrouviez un jour face à ce genre de problématiques.


"Il y a un mois et demi, mon petit chat de 2 ans a réagi en pleine nuit avec une agressivité soudaine à mon encontre dont je n'ai pas su identifier la cause. Sa méfiance à mon égard a persisté les jours suivants. Grâce au vétérinaire, j'ai eu le contact de Leslie. Après un message vocal alarmé et désemparé de ma part, Leslie a tout de suite appelé, pris connaissance de la situation et m'a donné quelques conseils à appliquer d'ici notre rdv qui a eu lieu 2 jours plus tard. Elle s'est montrée patiente et pédagogue et surtout très disponible dans le suivi de l'évolution de la situation. Je la remercierai jamais assez de ses conseils qui m'ont permis de trouver une lueur d'espoir d'un retour à la normale avec ma petite bébé ❤️ Je ne savais vraiment plus que faire. Encore aujourd'hui je mets en application ses conseils et je retrouve petit à petit la sérénité et l'harmonie que nous avions avec mon petit chat. Merci infiniment Leslie."

Aurélie


"J'ai fait appel a Leslie suite à des problèmes très sérieux rencontrés avec mon chat, une femelle nommée Choupette. Il y a quelques mois, suite à des chaleurs très longues et douloureuses, à des travaux dans la maison et pas mal de bruit, elle est soudain devenue très agressive envers moi, au point qu’il m’était impossible de rester avec elle dans la même pièce. Cette crise étant survenue un dimanche, j’ai fait appel à SOS Vétérinaire. Choupette a été stérilisée à domicile, ceci en espérant qu’elle se calme, mais rien n'y a fait. J’ai consulté plusieurs vétérinaires, la plupart m’ont parlé du syndrome du tigre et j’ai été à deux doigts de faire euthanasier Choupette. Par chance une amie m’a donné les coordonnées de Leslie. Mon épouse et moi avons organisé un rdv en visio avec elle. Elle nous a donné de nombreux conseils et surtout la façon avec laquelle je devais me comporter avec Choupette. Après quelque temps, les choses ce sont arrangées. Je continue à suivre les conseils de Leslie et Choupette va très bien et est redevenue très câline avec moi. Sincèrement, je ne pensais pas qu’un jour je ferai appel à un(e) comportementaliste, cela m’a été d’une aide précieuse… Merci Leslie."

Bruno

Kommentare


Die Kommentarfunktion wurde abgeschaltet.
bottom of page