Comment protéger son chat des fortes chaleurs?


Les chats et la canicule

En tant que descendant du chat sauvage d’Afrique (Felis Silvestris Lybica), notre cher chat domestique est à l’origine une espèce désertique qui supporte par conséquent bien mieux la chaleur que le chien… ou que l’humain! En outre, sa température corporelle, qui se situe entre 38 et 39°C, l’y rend moins sensible.


Il n’est pas pour autant immunisé contre la canicule, et peut lui aussi être victime d’hyperthermie ou de déshydratation, qui peuvent toutes deux avoir de graves conséquences, voire engager le pronostic vital du chat – il est donc important de rester attentif et d'agir de manière préventive.


Je vous explique dans cet article comment préserver le chat de la chaleur, l’aider à rester hydraté mais aussi comment réagir en cas de coup de chaleur.


Comment le chat gère-t-il la chaleur ?


Le chat dispose physiologiquement de peu de moyens pour réguler sa température corporelle. Contrairement à nous, il ne produit que très peu de transpiration: seules les glandes sudoripares situées au niveau de ses coussinets permettent à l’eau de s’évaporer pour le rafraîchir. Les vaisseaux sanguins de ses oreilles peuvent se dilater (c’est pourquoi elles deviennent rouges) pour mieux libérer l’excès de chaleur, mais cela reste au final une petite zone de son corps (même si mes abyssins ont de très grandes oreilles! 😉). Et si ses poils jouent un rôle d’isolant thermique, ils ont un impact limité quand la chaleur devient trop importante.


Le chat se repose en cas de forte chaleur

C’est donc surtout en réduisant au maximum son niveau d’activité que le chat cherchera à se préserver. Ne soyez donc pas étonné si votre chat a tendance à dormir plus que d’habitude: il économise tout simplement son énergie


Le chat mettra parfois en place d’autres stratégies: il pourra s’étirer de tout son long pour exposer un maximum de son corps sur les surfaces fraîches de la maison, comme le carrelage ou même la baignoire, ou encore se lécher plus fréquemment, la salive déposée sur le poil permettant de le rafraîchir quand celle-ci s’évapore, selon le même principe que la transpiration.


Le halètement, qui permet au chat de réguler sa température par la respiration, reste rare et n’est donc pas un signe à prendre à la légère, surtout s’il est associé à d’autres symptômes (voir la fin de cet article).


Favoriser la prise hydrique


La priorité, en cas de forte chaleur, sera de s’assurer que votre chat s’hydrate suffisamment. Plusieurs astuces peuvent favoriser sa prise hydrique:


1. La fontaine à eau

Les fontaines à eau sont un outil essentiel pour inciter le chat à boire, et ce pour plusieurs raisons:

- l’eau est en mouvement, et donc plus visible pour notre petit félin, qui a une vue limitée de près (c’est d’ailleurs pour évaluer le niveau de l’eau stagnante dans son bol qu’on suppose que le chat y met sa patte!)

- ce mouvement perpétuel permet de garantir une bonne oxygénation de l’eau, mais aussi de la garder fraîche plus longtemps que dans un simple bol

- les filtres préservent l’eau des poils et de diverses impuretés.


Hydratation du chat

2. Multiplier les points d’eau

Il est aussi conseillé, en cas de fortes chaleurs, de proposer plusieurs bols d’eau un peu partout dans l’habitation, et notamment sur les lieux de passage de votre chat. N’hésitez pas à varier chaque jour les endroits, et même les types de bols, et veillez à changer l’eau régulièrement.


3. Proposer de l’eau fraîche

Pour conserver la fraîcheur de l’eau, surtout si vous n’êtes pas à la maison toute la journée pour renouveler les bols, vous pouvez pourquoi pas y ajouter un petit glaçon. Attention toutefois à ne pas en abuser, l’idée n’étant pas de proposer de l’eau glacée au risque de provoquer des problèmes digestifs.


L’hydratation par la nourriture


La nourriture est aussi un excellent moyen d’augmenter le niveau d’hydratation de votre chat.


1. La pâtée

Si votre chat est nourri exclusivement aux croquettes, il est vivement conseillé de lui proposer de la nourriture humide – d’une façon générale pour sa santé, et en particulier pendant les périodes de fortes chaleurs. Composée à 80% d’eau, alors que les croquettes ne présentent en moyenne que 8 à 10% d’humidité, la pâtée permettra au chat de s’hydrater en mangeant.


Friandises maison pour chat glaçon

2. Les encas glacés

Vous pouvez également préparer quelques friandises congelées à votre chat: avec de la simple pâtée, mais aussi avec de la viande, du poisson ou des abats mixés, et bien sûr, en ajoutant de l’eau ou du jus de cuisson. Vous pourrez les proposer sous forme de glaçons (en formes rigolotes de préférence, comme j’ai fait à la maison 😉) ou pourquoi pas en étalant la préparation sur un tapis de léchage, à mettre ensuite dans le congélateur.

Prudence néanmoins: certains chats tolèreront mieux que d’autres le fait de manger de la nourriture glacée, il sera donc primordial de commencer par des petites quantités pour vous assurer que ça ne provoque pas chez votre chat un inconfort digestif (notamment de la diarrhée).


3. Les fruits et légumes

Plusieurs aliments contiennent une grosse quantité d’eau, comme les courgettes ou la pastèque. N’hésitez pas à en ajouter à la ration quotidienne de votre chat, en surveillant là aussi sa bonne digestion.


Comment aider le chat à se rafraîchir?


Comment rafraîchir son chat

Pour offrir un peu de fraîcheur à votre chat, vous pouvez mettre en place ces différentes solutions:


1. Le tapis rafraîchissant

Il existe de nombreux modèles de tapis rafraîchissants pour animaux domestiques. Rempli d’un gel de refroidissement qui s’active au contact, le tapis peut être placé dans le panier préféré de votre chat, ou tout simplement sur le sol. J’ai par exemple de bons échos sur ce modèle. Je vous conseille de toujours proposer ce type de tapis sous surveillance, car en cas de détérioration, par un coup de griffe notamment, le liquide pourrait être ingéré par le chat qui risquerait alors une intoxication.

Il est aussi possible de réaliser soi-même un «tapis refroidissant» en disposant des pains de glace dans une taie d’oreiller ou sous un drap. Veillez néanmoins à ce que le chat ne puisse pas se retrouver en contact direct avec l’objet glacé.


2. Les serviettes fraîches ou humides

Vous pouvez aussi tout simplement disposer sur le sol des serviettes humides, ou que vous aurez préalablement placées dans le réfrigérateur. Si et seulement si votre chat apprécie, vous pouvez aussi poser le linge directement sur lui pendant quelques minutes, ou le caresser avec un gant de toilette humidifié.


3. Activités ludiques avec de l’eau

Si votre chat aime bien l’eau, n’hésitez pas à lui proposer des activités ludiques aquatiques: cela le rafraîchira et l’amènera également à boire en se léchant les pattes. Vous pouvez par exemple remplir une bassine d’eau ou laisser un fond d’eau dans la baignoire, et y ajouter des jouets, comme des balles flottantes, ou même des petites friandises.


Autres facteurs à prendre en compte


1. L’environnement

Laissez les volets fermés ou semi-fermés la journée pour éviter que le soleil ne réchauffe l’habitation, et aérez aux heures les plus fraîches, tôt le matin ou tard le soir (en veillant bien sûr à sécuriser vos fenêtres – si vous souhaitez découvrir mon tutoriel pour créer un cadre amovible sécurisé, c’est par ici!).

Si possible, donnez à votre chat la possibilité d’aller se reposer dans les pièces les plus fraîches, et notamment le garage ou le sous-sol si vous habitez en maison.


2. Les sorties

Si votre chat a habituellement accès à l’extérieur, il pourra être recommandé de le garder à la maison aux heures les plus chaudes de la journée, soit entre 12h et 16h.


3. Les dangers

Comme évoqué dans mon article sur les dangers de la maison, il faudra être très prudent et faire attention à ne pas enfermer votre chat par mégarde dans la voiture. Même avec des fenêtres entrouvertes, la température de l’habitacle peut très vite atteindre les 50°C et provoquer un coup de chaleur en moins de 10 minutes!


Comment reconnaître un coup de chaleur et comment réagir ?


Dangers de la canicule pour le chat

En cas de coup de chaleur, le chat rentre en hyperthermie (à distinguer de la fièvre) et sera en incapacité de faire baisser sa température corporelle, qui peut dépasser les 40°C.

L’état général du chat peut alors rapidement s’altérer, et il montera les signes suivants: agitation, halètement prononcé, ptyalisme (salivation excessive), troubles digestifs, coloration « rouge brique » des muqueuses et de la langue, déséquilibre, fréquence cardiaque et respiratoire augmentée


L’hyperthermie provoque des lésions irréversibles qui peuvent mener à une défaillance généralisée de tous les organes. Si le chat n’est pas pris en charge rapidement, il peut en résulter des convulsions, un coma voire la mort.


Vous l’aurez compris: le coup de chaleur est une urgence vitale!


Le premier réflexe sera de mettre le chat dans une zone fraîche et ventilée, et de tenter de faire baisser sa température corporelle en le mouillant avec de l’eau fraîche, autour de 20°C – pas moins, au risque de provoquer une vasoconstriction des vaisseaux qui nuit au refroidissement du corps.


Il faudra ensuite amener le chat au plus vite dans un service d’urgence vétérinaire, et ce même si son état semble s’améliorer.


Comme je l’avais déjà expliqué dans mon article sur les dangers de la maison, ne cherchez pas conseil sur internet: chaque minute compte dans des situations comme celles-ci qui engagent le pronostic vital de votre chat.


À noter que les chats âgés ou ceux qui souffrent d’insuffisance cardiaque ou respiratoire (asthme, par exemple), mais aussi les chats obèses, sont plus sensibles à la chaleur et décompensent plus vite et plus gravement. Les races brachycéphales (nez écrasé) comme l'exotic shorthair ou le persan, sont aussi plus touchées du fait de leur capacité ventilatoire diminuée. Ils devront donc faire l'objet d'une vigilance accrue.


Mes chats et la canicule

J’espère que cet article vous aura été utile, et permettra à votre chat de moins souffrir des vagues de chaleur estivales. Si c’est le cas, n’hésitez pas à le partager via les petites icônes ci-dessous pour que d’autres humains – et chats ! – puissent en profiter. 😉